Comment avait les bases dans les usines, pour

Comment est ce que votre vie avant la guerre a contribué à votre expérience pendant la guerre?Avant la guerre, je travaillais comme apprenti mécanicien. J’étais responsable pour la fabrication des machines d’armée à Birmingham, et on transportait les machines à Manchester et Liverpool aussi. Plus tard tous ces endroits sont devenus des cibles principaux des allemands qui voulaient arrêter la fabrication des armes. Cela a causé la mort de plusieurs de mes amis, et finalement, on a du arrêter de fabriquer les fusils, les munitions, et les avions. J’ai été choisi pour le rôle de préparer les ressources pour le huitième armée britannique, qui allaient faire la guerre dans le désert, car ils ont prédit que les allemands (sous Général Rommel) allaient attaquer l’egypte. Par conséquent, j’ai été envoyé à Cairo, pour préparer les bases militaires avec les bons armes et machines.Comment est ce que la guerre a eu un effet sur votre famille?Parce que je travaillais dans une position assez importante, quand la guerre a commence, ma famille et moi on été évacué à une ferme dans la campagne loin d’où je travaillais. Cela voulait dire que je n’ai pas pu rester avec ma famille parce que je devais me préparer pour la guerre dans le centre ville.Comment est ce que vous avez préparé les bases militaire?Cela est une drole d’histoire. Ce que je devais faire était d’assurer l’entretien des installations pour la machinerie comme les camions, les chars, et tout les matériaux lourds. Pour cela, j’ai du prendre contrôle de plusieurs usines de crème glacée, pour que les allemands ne trouvaient rien. J’ai du modifier l’intérieur des usines, et assurer le succès des machines. Cela était une grande responsabilité.Où est ce que vous étiez pendant la guerre?Je devais rester a Cairo, où il y avait les bases dans les usines, pour assurer que tout ce passait bien.Comment était la vie après votre retour en Angleterre?Quand la plupart des combats près de moi ont cessé, j’ai du retourné au travail tout de suite. Je ne savais pas a quoi m’attendre en termes de destruction. J’étais supposé de faire le même travail, mais tous mes usines étaient complètement detruits des bombardements. Car la guerre était toujours présent, quels précautions avez vous pris?Le premier ministre, Winston Churchill a formé une organisation secrète qui faisait partie du “Home Guard”. Il y avait des cellules différents tout a travers le pays, comme une force de résistance, au cas ou les Nazis décident d’envahir la Grande bretagne. Dedans il y avait des armes, des munitions, etc. Les cellules ont restes un secret pendant très longtemps, même après la guerre.Est ce que vos connaissances des machines, des matériaux, et des exigences militaire vous ont aidés plus tard?Oui! Tout a fait. J’ai pu développer mes compétences en ingénierie à un niveau supérieur. Je me suis concentré sur l’utilisation de l’hydraulique dans les camions à benne basculante, qui auparavant, utilisait des treuils lourds et encombrant pour bouger. En fait, je suis devenu assez connu pour mes développements des machines ‘JCB’, qui utilisent toujours mes idées.Comment est ce que la guerre a affecté votre santé mentale et vos sentiments vers la vie?Subir une guerre a un effet inexplicable sur le cerveaux et les émotions. Je ne sais pas comment le decrire, mais je sais que les expériences de chaque individu sont différents. Personnellement, je ne peux pas penser aux souvenirs négatifs de la guerre. Le moment que je suis retourné chez moi, j’ai fait tout pour pouvoir oublier tout les choses négatives et les visions horribles. Car j’avais quelque chose a faire avec mon temps (mon travail) je n’ai pas vraiment eu le temps de comprendre ce qui se passait. Par contre plusieurs de mes amis sont morts très vite après la guerre car ils étaient blessés et ils ont passé leurs temps à relire les mémoires horrible de la mort, et tout les mauvais choses. J’ai de la chance dans cet aspect, car je ne pense jamais aux moments terrible. C’est trop dur.ReflexionPour cet entretien, j’ai parlé à mon grand père à propos de son père, Henry John Millard. Je trouve qu’entendre quelque chose aussi proche a moi, qui parle d’un sujet aussi terrible est quelque chose d’émouvant. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui ont accès à une source avec autant de précision. Mon grand pere a aussi partagé avec moi un texte qu’il a écrit sur son père, qui explique les condition de vie, et les expériences personnel de ma famille pendant la deuxième guerre mondiale. Venant de l’angleterre, je suis toujours autour des effets de la guerre, et je vois comment la guerre a affecté ma famille. En faisant cet entretien, j’ai appris en plus de détail l’histoire de ma famille et j’ai compris la mesure dans laquelle la guerre affecte les individus. Je trouve que la perspective de mon arriere grand pere est différent que celle d’autres survivants de la guerre car il ne parle pas des effets négatifs, et cela est pareille avec mon grand père et même mon père. C’est dur a croire que quelqu’un que mon père a connu a subi un événement aussi important. Par exemple, mon grand père habite toujours tout près d’où il habitait avant d’être emporté a la ferme, et j’ai eue la chance d’aller visiter la maison d’où viennent tous ces histoires.

x

Hi!
I'm Gerard!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out